mercredi 14 août 2013

Soins du bébé

  

Et voilà, à peine sortie, votre petite merveille devient l'objet de tests en tous genres...              

Explications.




                                                                                                                                     

                     Le test d'Apgar

 

"- Il s'agit d'un système de notes qui mesure de 0 à 10 la vitalité de votre nouveau-né. Mis au point en Angleterre par le docteur Virginie Apgar en 1952, ce test chiffré et clair est universellement utilisé pour évaluer rapidement l'état du bébé en salle de travail.

- Une minute après la naissance, on donne une note de 0 à 2 à chacun des éléments suivants: les bruits du coeur, la capacité respiratoire, la réactivité à l'aspiration (grâce à une sonde que l'on introduit dans les narines et la bouche). On procède de la même façon pour le tonus du bébé: 0 s'il est complètement mou, 1 s'il est seulement capable de plier à moitié ses membres, 3 s'il les fléchit bien et s'il accomplit de nombreux mouvements, etc. Si la couleur cutanée de votre nouveau-né est, dans l'ensemble, pâle et bleue, on notera 0. Si seuls les mains et les pieds sont bleus, on notera 1. Si votre bébé est totalement rose, on notera 2.


- L'indice d'Apgar est la somme de ces cinq notes ainsi calculées. Entre 8 et 10: votre bébé se porte bien; entre 4 et 7: il ne va pas très bien; entre 0 et 3 : alerte !


- On calcule un deuxième indice d'Apgar, puis un troisième, quelques minutes après le premier. C'est l'évolution de cet indice qui est déterminante. Votre bébé peut naître avec un indice 6 et remonter très vite vers 9 ou 10, et tout va bien. Mais si l'indice n'évolue pas ou s'il baisse, il faut alors envisager une réanimation d'urgence. La persistance d'un bon indice d'Apgar écarte toute idée d'urgence ou de danger. Quant au score calculé après cinq minutes, il traduit surtout le risque de séquelles neurologiques."



Mon avis :

Le plus essentiel selon moi, il permet de déceler des anomalies su système psychomoteur.
Il ne fait pas mal au bébé, ne nécessite pas de prélèvements sanguins ou autres.

Je n'ai pas vu ceux de mes enfants, je ne sais même pas quand ils leurs ont fait, vu que dès la sortie de mon fils il a été sur mon ventre... bref, cela reste un vrai mystère pour moi !

                                                                                                                           


Les premiers examens  
"En une minute, votre bébé s'est adapté à la vie extra-utérine : il est tonique, serre les poings, ses bras contre la poitrine, ses genoux contre le ventre... On le lave pour le débarrasser du vernix caseosa avant de le soumettre à un examen.

- On aspire les mucosités qui l'encombrent encore, puis on examine le palais et tous les orifices.


- Une sonde est descendue jusque dans l'oesophage pour déceler toute anomalie (interruption ou rétrécissement) qui poserait des problèmes lors de sa première tétée.


- Le test d'Apgar est réalisé une minute, cinq minutes et dix minutes après la naissance. Il permet d'évaluer les fonctions vitales du bébé. Ce test prend en compte le cri, la respiration, la coloration de la peau, le tonus musculaire et les battements du coeur.


- On mesure sa taille, son poids, sa température, son pouls, son périmètre crânien et la circonférence de sa cage thoracique.


- On vérifie que son intestin évacue bien le méconium et qu'il urine normalement.


- Des gouttes de vitamines K et, à titre préventif, d'antiseptique sont instillées dans les yeux afin de prévenir toute infection microbienne.


- Le cordon ombilical est sectionné plus proprement, puis on applique une solution antiseptique et une compresse stérile pour protéger la cicatrisation.


- Un examen clinique est effectué afin de détecter une éventuelle clavicule cassée, des problèmes de hanche ou des anomalies des doigts.


- On met en place d'un bracelet qui porte le nom de la maman, le sexe de l'enfant et son prénom s'il est déjà choisi, sa date de naissance et son ordre de naissance dans la maternité depuis le début de l'année.


- Au moindre doute ou à la moindre anomalie, le pédiatre est appelé pour effectuer un examen plus approfondi."

Mon avis :

            Je n'ai pu assister à celui de mes enfants, mon mari a vu celui de mon fils, mais j'ai pu voir comment faisait la puéricultrice lors de mon premier accouchement : 

J'ai eu une césarienne, le bloc étant juste à côté du lieu où ils font ces test au nouveau né.
On m'y a mis une fois refermée, car ma fille étant en couveuse dans cette salle.
J'ai donc vu un bébé se faire faire ces tests. Honnêtement, une partie me gênait avant de le voir en vrai : l'aspiration des mucosités.
En réalité, cela a duré 2 petites secondes, le bébé en question a un peu pleuré, comme à son habitude depuis sa sortie du ventre visiblement ! L'examen a été très rapide, bref, rien à voir avec les films d'horreurs que l'on pourrait se faire sur la question.




                                                                                                         

Prélèvements pluri-orificiels.


Alors, il est très peu connus, et est très spécifique : il ne se fait que quand le bébé est né après 12h d'une fuite ou des eaux rompues. Il consiste à mettre un tuyau dans la bouche et un long coton tige dans l'anus. 
La totale ! Tout ça en même temps, pour prélever : du liquide gastrique via la bouche,  du méconium via l'anus.

Avec les prélèvements, ils font les examens suivant :

 - examen direct du liquide gastrique et du méconium
 - culture sur gélose et milieux d'identification du liquide gastrique et du méconium.

          Je n'en ai connu l'existence qu'à mon fils, mon mari ayant tout vu... et ayant été traumatisé :
"Elles ont fait ça vite fait, il arrivait pas à respirer, il criait, c'était horrible.. ça a duré 3 secondes, mais j'avais envie de les en empêcher."
Mon mari m'a dit ça après, j'ai halluciné !! Et là je me suis souvenu d'une feuille dans le carnet de ma fille : Prélèvements pluri-orificiels. (flash back : j'avais la poche des eaux fissurée et plus de 24 heures après elle est née par césarienne.)
Je n'avais aucunes idées de la signification de tout ça... jusqu'aux explications de mon mari ...
Mon fils étant né 12 heures après une micro fuite de la poche.. j'ai fait le rapprochement : cet examen sert à déceler la présence d'une bactérie causé par la fuite. Si elle y est : antibiotiques pour le bébé.



Mon avis :

Mes deux enfants l'ont subis, ils n'ont rien eu, donc pas de bactérie.
Mon fils a lui aussi été traumatisé : 
Quand mon mari me la mis sur moi après ses soins : pour moi il s'agissait du test d'apgar et des soins de la puéricultrice, donc ils ne font pas mal, ou à peine quand elle met les tuyaux pour aspirer le liquide amniotique, acte qui dure une seconde, l'ayant vu sur un bébé lors de mon premier accouchement, je confirme que ce n'est pas ça qui le traumatisera !
Donc, mon fils était tranquille dans les bras de son papa, et dès qu'il a été mis sur moi, il s'est mis à gémir, donc à me parler de ses malheurs ! pendant au moins 2 bonnes minutes ! cela n'avait rien à voir avec les cris habituels, il me parlait vraiment ! J'ai pas compris, je me disais que sa naissance était pourtant sereine, pas parfaite, mais pas horrible à ce point ! En réalité, il m'expliquait les tests subis, et son ressenti..
Je ne comprenais rien, j'ai juste dis : oui mon fils, je t'écoute... je le caressais, et disais : oui.... oui... sans absolument rien comprendre... juste de l'amour à lui donner et de la compassion...

C'est la procédure hospitalière, sans en parler aux parents, je pense qu'il serait plus humain de demander leur avis, car pour moi le remède est pire que le mal, je dirait même que ce dépistage est de la torture. Je suis donc contre.


                                                                                                                  

Test auditif

Test réalisé pour s'assurer que le bébé ne soit pas sourd. Indolore normalement, quoique je n'ai aucunes informations concrète sur le procédé. Je sais juste que c'est une oreille après l'autre qui est testée.



            Pour ma fille j'ai tout raté, étant clouée au lit par ma césarienne... la sage femme stagiaire me l'avait embarquée et rendue 1 heure après ! J'ai trouvé ça un peu trop long quand même...

           Pour mon fils, je me suis juré de ne pas rater un seul test.. 
Une sage femme rentre :

"Bonjour, je viens prendre votre fils pour le test auditif."
"Ha, je peux venir ?? comme pour ma fille j'ai pas pu y assister vu que j'avais une césarienne, je peux maintenant !"
elle prend un air bizarre..
"En fait, on préfère pas que les parents soit présents.."
"Pourquoi ?"
"Parce que le bébé pleure un peu durant le test, et les parents sont souvent paniqués et ça aggrave la chose."
Ma parole !! C'est horrible ! Forcément là je voulais pas lui laisser, non mais vous vous rendez compte de ce que je viens d'entendre !!!
"Mais ne vous inquiétez pas (oui, ben c'est trop tard !), le test dure maximum 10 minutes s'il ne pleure pas, je vous le ramène dans l'état que je vous l'ai pris.."
Et là je viens de comprendre pourquoi ma fille m'est revenu 1 heure après !!! 
hahaha !! La stagiaire avait du bien galèrer pour la rendormir !! 

On a donc emmailloté mon fils dans sa couverture, il dormait... j'ai pris ma douche, et à peine sortie, étant en train de me sécher, elle revient, mon fils dans le même état qu'il était parti..
"Vous voyez, c'était pas long, et il ne s'est même pas réveillé ! Tout va très bien pour lui..."


        Mon amie qui vient d'accoucher y a assisté ! ça ne fait pas mal au bébé, mais ça le dérange. La sage femme qui faisait le test lui a montré : elle lui a mis le truc dans l'oreille pour qu'elle entende, et elle m'a dit qu'en effet, le son émis est très dérangeant ! Mais pas de douleur...

                                                                                                       


Le test de Guthrie  

 

"Dans les jours qui suivent la naissance, la sage-femme, ou le pédiatre, pratique le test de Guthrie : il suffit de prélever quelques gouttes de sang en piquant le talon du bébé.

Ce test permet de dépister la phénylcétonurie, une maladie qui se traduit par un déficit sévère d'une enzyme produite par le foie. Détectée dès la naissance, elle se traite grâce à un régime alimentaire qui évite le développement de lésions cérébrales.


Le test de Guthrie permet également de diagnostiquer une hypothyroïdie. Cette insuffisance de sécrétion de la glande thyroïde peut se traduire par un retard mental, que l'on prévient grâce à un traitement précoce."


Mon avis :

Certains y sont réticents : ça fait mal au bébé, encore du sang, le pauvre..
Pareil, ce test ce fait sans la présence des parents... d'où cette petite peur, ce qui évidement se comprend !

Je suis une veinarde, j'y ai assisté... :

La sage femme viens dans ma chambre :
"Bonjour, alors comment ça va ?"
"Ben je sors aujourd'hui, mais j'attends quelqu'un qui va faire le test de guthrie à mon fils, après on pourra partir..."
"Oui, c'est moi qui vient lui faire ! "
"Ha !!! désolé j'ai pas calculé, je croyais que vous veniez pour moi..."
Elle fait sortir mon mari et ma fille.
Je m'assoie et j'ai mon fils sur mes genoux. Elle lui enlève la chaussette et sort un petit truc pour lui piquer le talon.
"Ha mais c'est tout petit !"
"Oui oui, et vous verrez ça va pas le perturber.."
Et hop ! Elle pince le talon avec, il n'a pas bronché !!
Elle pose son petit talon sur sa fiche cartonnée, où il y a 10 petits cercles, le but étant de remplir chacun d'eux d'une goutte de sang... et voilà 2 minutes après monsieur avait un joli petit bout de coton à l'endroit de sa "blessure de guerre".


                J'ai une amie qui vient d'accoucher... elle aussi a assisté au test de sa fille, avec cette variante :
Ce n'était pas au talon mais à la main ! Et il y avait un 'petit robinet' en guise de cathéters pour faire couler le sang. Elle m'a dit que c'était pas jolie à voir, et que ça lui avait laissé un bleu.

                                                                                  

Dépistage de la mucoviscidose


Voilà, on dépiste la mucoviscidose. Ce n'est pas obligatoire, ce n'est donc pas une routine hospitalière, la preuve étant qu'il faut un consentement des parents, une signature donc !
Je n'ai aucunes idée du procédé, je pense que ce doit être une prise de sang...

       Pour ma fille je me souviens qu'une sage femme est venu avec une feuille, m'expliquer les risques de cette maladie, et l'urgence du dépistage. J'avais dis oui et avait signé, je me disais 'pourquoi pas, on sait jamais...'

         Pour mon fils personne n'est venu, et de toutes façons mon point de vue sur la question a changé, j'étais contre ! Qu'on le laisse tranquille mon bébé !
Il n'y a pas longtemps j'ai feuilleté le carnet de mon fils... devinez ce que j'y ai vu à la ligne : Dépistage de la mucoviscidose :

consentement des parents recueilli : oui
test effectué : oui

QUOI ??? Je file voir mon mari :
"Ils t'ont fait signer un papier ??"
"Ben non, j'ai juste était présent pour ses soins, c'est tout, j'ai rien signé !"

Et là je lui explique, il a halluciné...

Voilà, c'est juste du grand n'importe quoi, un gros mensonge de leur part sorti on ne sait pourquoi... comment ça s'appelle déjà ? ha oui, un faux....

                                                                                          

source : famili.fr

1 commentaire:

  1. Je ne sais pas quand tous ces soins on êtes fait, mais je ne comprends pas que l'on separe encore encor autant maman de bébé! Pour la césarienne passons mais pour les autres soins ! Les parents et surtout la amarante peuvent très facilement assister aux examens de leur enfants ! Rien n'est interdit ! Et surtout c'est conseiller de laisser maman et bébé ensemble un enfant a besoin de sa mère, les soins fait aux enfant ne sont pas si anodins que ça, quand maman allaite ou pas !

    RépondreSupprimer