mercredi 14 août 2013

Respiration


                                                                                                   
      
Contrôler son souffle... et donner la vie !

                                                                                                       


 La respiration est primordiale pour vivre, une bonne gestion de celle-ci est plus que nécessaire pour un bon accouchement en toute sérénité..

Il y a plusieurs types de respiration, plusieurs techniques à utiliser aux différents stades de l'accouchement..


 Respiration abdominale :
                                                                                 
              
Permet de réduire le stress... entre autre !

          Le jour de l'accouchement, cette respiration sera utilisé pendant les contractions :
 - l'inspiration n'est pas trop haute, sinon le ventre est tendu.. pas besoin d'inspirer 3 litres d'air en 1 seconde, inspirer le plus naturellement possible, sans vous forcer à prendre le plus d'air possible..
 - l'expiration se fait en imaginant un tube de dentifrice que l'on replie petit à petit du bas du tube vers le haut (comme on fait quand il n'en reste pas beaucoup), donc vous sentirez votre ventre se contracter du bas du ventre en remontant vers le haut ! Elle est plus longue que l'inspiration, il faut vraiment chasser tout l'air des poumons.

Les buts de cette respiration :

- soulager la douleur de la contraction
- faire remonter bébé pour qu'il se mette bien dans l'axe du bassin et ainsi soit bien engagé



Respiration lente et profonde :
                                                                        


          La même respiration que celle qu'on a pour s'endormir...
Le jour de l'accouchement cette respiration sera utilisée entre les contractions
 - inspiration par le nez lente et longue, et ainsi remplir ses poumons au maximum
 - expiration immédiate suivant l'inspiration, par le nez, et chasser tout l'air des poumons, le plus naturellement possible.. parfois l'expiration est moins longue que l'inspiration.

Les buts de cette respiration :

- récupérer entre chaque contraction
- s'utilise pour se détendre et aussi se plonger au bord du sommeil (voire même de dormir quelques instants suivant votre niveau de relaxation !)  
- pour pratiquer la sophro (indispensable pour chercher le message de la grotte..)


Le souffle guérisseur :
                                                                

A utiliser quand des douleurs surgissent... aussi bien pendant la grossesse que l'accouchement !

Poser une main à l'endroit de la douleur et souffler fortement la douleur 3 fois consécutives pour la faire aller dans le bras.

Buts de ce souffle :

- soulager la douleur locale (souvent bas du dos, ou ventre... ), mais ne soulage pas celle de la contraction si la douleur surgit pendant celle-ci...
- possibilité de s'en servir pour terminer la contraction : c'est ce que je faisais ! Donc une fois que je me voyais plonger dans la vague pour sortir de la contraction, je soufflais fortement 3 fois, en posant une main sur mon ventre, et la contraction prenait fin immédiatement...

Douceur

Vos dernières respirations, avant sa première :
                                                                                    

Nous voici au moment de la poussée
Derniers instants avant la première rencontre avec votre bébé, moment tans attendu..

Il existe deux sortes de poussées : la poussée par l'expiration et la poussée traditionnelle
Dans les deux cas :  
- position des pieds en chasse neige pour agrandir le bassin pour permettre au bébé de passer.
- bassin en position neutre (pas de creux dans le bas du dos) si vous êtes en position gynécologique (sur le dos)

Poussée par l'expiration : le 5-30 deux fois ou 5-20 trois fois

        C'est aux cours d'aquagym que j'ai appris à maîtriser cette technique (et la suivante) ! La sage femme nous en avait parlé, mais aucune méthode vraiment concrète (et moi j'aime le concret !), et heureusement que l'aquagym a complété ça !

         Donc, pendant la contraction quand l'envie de pousser arrive :

- on inspire par le nez pendant 5 secondes : oui, c'est une grande inspiration ! 
- on souffle très doucement par la bouche en pinçant les lèvres pendant 25 secondes : on compte à partir de 5 jusqu'à 30 (donc à faire 2 fois consécutives sans interruption pendant la contraction) ou 15 (donc à faire 3 fois pendant la contraction) suivant votre aise (= ça donne l'effet d'un ballon qui se dégonfle tout doucement quand on le tiens pincé entre ses doigts.)

        Cette poussée permet de sortir le bébé en douceur, et donc de préserver son périnée et aussi d'éviter les hémorroïdes due à une poussée trop violente ! 
Mais pour que l'équipe médicale vous permette de pousser de cette façon, il faut que vous la maîtrisiez à la perfection, alors entraînez vous le plus souvent et le plus tôt possible !
Si vous être en position gynécologique lors de cette poussée, penchez la tête en arrière, appuyée contre un cousin, pour que la poussée abdominale se fasse correctement.


Poussée traditionnelle : le 4-27-30 deux fois ou 4-20-25 trois fois

La poussée que préconise sans exception toute l'équipe médicale, et que vous devrez faire si vous n'arrivez pas à faire celle par l'expiration ..

- on inspire par le nez pendant 4 secondes
- on bloque la respiration pendant 23 secondes (donc de 4 à 27)
- on souffle l'air par la bouche pendant 3 secondes (donc de 27 à 30)

Pareil que précédemment, le succès c'est l'entraînement ! 
Non seulement vous serez habituée à le faire, mais vous n'aurez aucunes angoisse ni doute sur vos capacités pour le faire efficacement le jour J ...


Vous serez donc sereine !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire